Agenda


Inscription aux livraisons

<< Mai 2018 >>
LuMaMeJeVeSaDi
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

Prochain événement

Le 09/06/2018 : Divers
"Repas paysan" à la brasserie de Magnières à midi.

Sur réservation auprès de Gautier - 
06 77 15 82 59
Brasserie Tumulte
19 grand rue
54129 MAGNIERES
www.brasserietumulte.fr



Dernière nouvelle

Le 21/04/2018 : Journal
Compte rendu de la reunion du CA du 4 avril 2018
Lire la suite

Suivez notre actualité sur




La Gazette Des Rives De La Mortagne




Le 07/01/2014 : Compte-rendu de l'Assemblée Générale Extraordinaire du 14 décembre 2013

Nombre de présents : 28

Nombre d’adhérents présents : 25 (sur 61 adhérents en 2013)

Le quorum n’étant pas atteint pour l’AG ordinaire de ce jour, il est décidé l’ouverture de l’AG extraordinaire, comme prévu sur la convocation.

Rapport moral

Il est construit à partir d’un mot, d’une réflexion, d’une phrase écrit anonymement par chacun à son arrivée ce jour sur un bout de papier :

 

« Partage, Santiano, quorum, solidarité, des bons produits et toujours le sourire - une façon agréable de faire ses courses, du goût, nourricière, formidable, on est satisfait de toutes les productions, pourvu que ça dure, effervescence, indispensable, fraicheur, chaleur... » 

Daniel est chargé de faire vivre ces annotations :

Quorum : «  Le quorum n’existe pas, c’est une collectivité, c’est l’AMAP, certains sont absents, les autres représentent l’AMAP » (Bruno précise alors : « Pas cool pour les référents ces absences d’adhérents car ils sont obligés de courir après les contrats les lundis, on serait à Nancy, certains n’auraient peut-être pas de produits car ils se retrouveraient alors sur des listes d’attente, c’est la différence entre CORA et QUORUM ! ») 

Partage : « Tout ce qui se passe à l’AMAP, on le partage (météo notamment) »

Solidarité : « ça va avec : on n’est pas étranger à ce qui se passe. »

Consommation : «  On n’est pas à l’hypermarché, ce n’est pas des produits standards, ce sont de  bons produits, et toujours le sourire ! C’est une manière agréable de faire ses courses. Nous sommes surveillés néanmoins : exemple de la DSV qui a mis en garde concernant les boîtes à œufs de récupération et qui ne sont pas légales ! »

Le goût : « Ce n’est pas fade ! »

Effervescence : « On échange, on discute, il y a une émulation. »

Indispensable : « On va le vérifier à l’usage. »

La chaleur : « humaine ! » et la fraicheur : « des produits ! »

« Si l’AMAP n’existait pas, il faudrait l’inventer, pourvu que ça dure ! »

 

Le rapport moral est approuvé.

 

Rapport financier (Max)

 

1037,96€ de recettes (427,86€ restant de 2012 et 610€ d’adhésions).

Pas d’investissement cette année.

185€ de frais de gestion de banque et d’assurance

94€ de photocopies et de frais Internet

61€ d’adhésion à LORAMAP

50€ de frais de projection du film « La Belle Bio » ce jour

Reste 647,42€

 

Le rapport financier est approuvé.

 

Rapport d’activité

 

En chanson ! écrite par Anaïs, sur l’air de « Rue de Panam » des Ogres de Barback

 

L’AMAP des Rives

 

Avec l’AMAP des Rives

Il s’est passé plein de choses

Robert, l’apiculteur

Nous propose son miel

Y’a maintenant 2 distri

Lundi et vendredi

On a fait une expo

En jouant avec la bouffe

Mais pour manger autre chose

Personne ne s’en occupe

Cette année difficile

A cause d’la météo

Pour se remonter le moral

Y’a eu des apéros

On a vu d’autres AMAP

Pour écrire la nouvelle charte

Des cochons plein de boue

On a vu chez Sonia

Mais Anne-Claire a eu peur

3000€ pour une boîte

On a rencontré Monique

Qui cultive du safran

C’est que parfois à l’AMAP

C’est la joie et la folie…

 

Le rapport d’activité est approuvé.

 

 

Représentants au Comité d’Administration et au Collège Solidaire

 

Stéphane, Julie, Fabien, Anne-Claire Karine et Max se retirent.

Claire, Fabienne, Ludow se présentent et sont nommés.

Fabien, Anne-Claire, Karine et Max se repésentent et sont nommés.

 

Le Collège Solidaire se présente ainsi pour 2014 : Dorothée VITON, Véronique PERRIN, Hélène VINCENT, Maxime OTTINGER, Fabien BESANçON.

 

Le Comité d’Administration se compose désormais de ces membres du CS et de Claire BEN AMEUR, Virginie CONTAL, Fabienne HAMENTIEN, Anaïs DUMAY, Anne-Claire BOURGON, Karine JULIEN, Ludovic MALGRAS.

 

 

Cotisation

La proposition du CA (10€/an) est approuvée.

 

Parole aux producteurs

 

Isabelle (Pommes de terre) évoque une année difficile, avec des soucis de calibrage, de quantité, de qualité. Une table de tri-pesage est désormais utilisée. Le projet volaille avance doucement, c’est en gestation. Isabelle met l’accent sur un problème de législation : celui des semences que les producteurs ne peuvent plus utiliser provenant de leur récolte car obligation de les acheter !

 

Sonia (porc) explique que cela va faire un an qu’une salariée travaille à mi-temps sur la transformation. Elle travaillait avant dans une grande surface. L’objectif est de conforter ce mi-temps et de le basculer à terme sur un 80%. Par ailleurs, il reste 1 an de contrat pour l’apprenti actuel.

Le projet est de passer en bio, des formations sont en cours. La ferme est autonome (rien d’acheter à l’extérieur).

Une haie de cognassiers sera peut-être à réaliser en 2014, avec peut-être aussi un atelier plantation.

La journée AMAP de septembre 2013 reste une déception pour Sonia (30 personnes présentes de 4 AMAP contre 70 en 2012). Du coup, elle ne sera pas renouvelée en 2014 mais plutôt en 2015.

 

Anne-Claire (œufs, viande) fournira des boîtes vierges cette année. Elle évoque les difficultés vécues avec l’abattoir concernant les erreurs de pesée.

 

Robert (miel) évoque une bonne saison pour sa production malgré un printemps catastrophique. Il a pu en plus avoir du miel de sapin, ce qui est plutôt rare, et également beaucoup de tilleul. Robert proposera peut-être une visite vers le 2ème week-end de septembre 2014.

 

Anaïs et Mathieu (légumes) parlent d’une année terrible : eau, froid, grêle, avec des pertes de cultures et des difficultés morales et physiques. Ils remercient l’AMAP de son soutien. Les stocks diminuant très vite (soucis de conservation), il va être difficile de finir la saison jusqu’en février 2014. C’est pourquoi entre autre, que Mathieu et Anaïs propose un contrat 2014 de mars à décembre seulement : les paniers seront plus homogènes et les cultures plus protégées. Le couple a investi dans un motoculteur avec charrue rotative.

 

Karine (petits fruits) est en EI depuis 7 ans. Elle cultive depuis 30 ans en bio (d’abord avec ses parents) : fruits, fruits rouges, légumes, fleurs, en frais et en transformé. Elle propose 10 paniers à l’AMAP de Lunéville et 10 à la nôtre. Karine revient sur les problèmes de météo en 2013 et explique la vie d’une fleur au cours d’une année et les conséquences sur les fruits. Elle propose 10 à 15 variétés de fruits lorrains en recherchant d’abord des produits avec du goût et des saveurs. Le souhait de cette productrice serait de vivre de sa production uniquement avec les AMAP. Elle recherche des vergers pour augmenter sa production. Pour 2014, Karine, suite à un récent stage, a envie de faire des nichoirs, des bandes florales autour des plantations pour attirer la faune auxiliaire. Elle remercie les amapiens et les bénévoles du CA.

 

 

Questions diverses

 

  • Y’aura-t-il des oranges cette année ? C’est d’abord un problème de temps et de gestion…
  • Pour les contrats fromage, il est possible de prendre un contrat à 2. L’organisation se fait désormais par « chéquier » (comme pour le miel).
  • Parking : merci de laisser les places juste devant le local aux producteurs et de se garer de l’autre côté de la route !
  • On ne dit pas distribution mais livraison ! (selon le langage AMAP).
  • Huile : Fabienne va tenter de proposer un achat groupé d’huile et d’olives avant février 2014, auprès de l’association Alsace-Crête.
  • Château Lunéville : projet de retour aux cultures maraichères.
  • Invitées à l’AG de ce jour : Claire avec ses produits cosmétiques et Hélène et Adeline, avec leurs kits créatifs à faire soi-même.

L’AG se clôt de façon conviviale avec la diffusion du film La Belle Bio pendant la signature des contrats puis avec une auberge espagnole.

Retour à la liste des articles

PrécédentArticle précédentArticle suivant Suivant