Agenda


Inscription aux livraisons

<< Décembre 2017 >>
LuMaMeJeVeSaDi
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Prochain événement

Aucun évènement à l'AMAP est prévu pour le moment.

Dernière nouvelle

Le 27/10/2017 : Journal
Compte rendu de la reunion du CA du 27 septembre 2017
Lire la suite

Suivez notre actualité sur




La Gazette Des Rives De La Mortagne




Le 23/02/2015 : Compte-rendu de l'AG extraordinaire du 6 décembre 2014

AMAP des Rives de la Mortagne

Compte-rendu de l’AG extraordinaire

du 6 décembre 2014

à la Mairie de Vennezey

34 personnes sont présentes.

Le quorum n’étant pas atteint, l’Assemblée Générale ne peut être réalisée : comme convenu dans la convocation, l’AG extraordinaire est donc ouverte.

Dominique WEDERHAKE – Maire de Vennezey – prend la parole pour accueillir l’assemblée. Elle est ravie de nous accueillir dans sa commune de 55 habitants (62 en 2009) sur 3 rues, évoque le lavoir rénové, le volcan proche, le circuit découverte de la communauté de communes qui passe par là…

Rapport moral (Véronique)

Adhérents d’une AMAP, nous avons fait le choix de consommer autrement. Nous avons l'assurance de manger sain, des aliments de saison, produits localement, mais également de tisser des liens sur notre territoire.

De leur côté, en participant à l’aventure, nos fermiers de famille ont trouvé un réseau de proximité, leur permettant de privilégier le contact, la vente directe.

Tout le monde y trouve son compte, par le biais d'une exigence de qualité et de transparence, et d'un engagement réciproque.

 

Ici et ailleurs, des AMAP de plus en plus nombreuses privilégient les petits producteurs, qui doivent pouvoir bénéficier d’un de leurs droits fondamentaux : vivre dignement de leur travail.

Nous pouvons être fiers d'être partenaires, cette année encore, de l'installation d'un de ces petits producteurs ; Anne, de Manonviller, a fait le choix de s'installer en s'appuyant sur plusieurs AMAP pour vendre en direct.

 

Ces AMAP de plus en plus nombreuses sont une réelle alternative à la grande distribution, mais cette nouvelle concurrence entraîne la multiplication des contrôles. C’est pourquoi il nous faut être en règle vis-à-vis de la législation. Ainsi, toutes les productions doivent être prépayées et aucun règlement au comptant ne peut avoir lieu sur le lieu de distribution.

 

Un grand chantier national de ré-écriture d'une charte des AMAP a été réalisé cette année,  je vous invite à la consulter, nous vous l'adresserons par courriel.

Pour clore ce rapport moral, en voici un résumé :

 

Y figurent 5 grands principes :

            - démarche d'agriculture paysanne

            - pratique agro-écologique

            - alimentation de qualité et accessible

            - participation active dans une démarche d'éducation populaire

            - relation solidaire contractualisée sans intermédiaire

 

3 engagements traduisent ces principes :

            - économique

            - éthique

            - social

 

L’assemblée approuve ce rapport moral.

 

Rapport d’activité (Véronique)

Cette année nous avons fêté notre 4ème anniversaire courant septembre, avec visite de la ferme chez Anaïs et Mathieu, auberge espagnole puis projection du film « La Belle Bio ».

Cette journée a permis à une partie de nos 60 adhérents de passer un bon moment ensemble, en famille.

 

Occasions qui se sont également présentées lors des amapéros organisés chaque  lundi férié (… cette année).

 

Aux beaux jours, certains amapiens ont accepté de tenir (à tour de rôle) un stand lors de la brocante de Gerbéviller, afin de nous faire davantage connaître.

 

Suite à une décision du CA, nous remercions Fabienne qui s'est occupée du dossier « achat de tables supplémentaires pour le local de livraisons ».

 

Ces derniers mois, le CA a travaillé en lien avec Anne Ney (productrice de volailles qui vient de s'installer) afin de vous proposer un nouveau contrat. C'est désormais chose faite depuis le mois dernier, les premiers retours sont excellents, à l'image des poulets !

 

Hormis la visite chez nos maraîchers, cette année, nous n'avons pas rencontré nos autres producteurs chez eux. Pour l'an prochain, le CA fait la proposition de prévoir une visite à la Ferme des Bordes (production locale d'asperges) et à Manonviller (volailles). Robert après travaux ?

 

L’assemblée approuve ce rapport d’activité.

 

Rapport financier (préparé par Max, présenté par Fabien)

Recettes 2014 : 610 €

·         61 adhésions : 610 €

Dépenses 2014 : 548,21 €

·         Fonctionnement (Loramap, frais bancaires, assurance...) : 242,52 €

·         Communication (site internet, publication, photocopies…) : 112,75 €

·         Investissement (toiles cirées, tables, fournitures) : 192,94 €

Bilan 2014 : 61,79 €

Solde disponible : 665,74 €

·         bilan 2014 : 61,79 €

·         solde précédent : 603,95 €

 

L’assemblée approuve ce rapport financier.

 

 

Comité d’Administration et Collège Solidaire

 

Démissions : Max, Dorothée, Virginie, Karine

Fin de mandat : Hélène, Anaïs, Véronique

 

Souhaitent se présenter : Hélène, Anaïs, Véronique, Kristel, Anne, Éric, Robert

 

Sont désignés membres du Comité d’Administration : Hélène VINCENT, Anaïs DUMAY, Véronique PERRIN, Kristel KIEFFER, Anne NEY, Éric PARTHUISOT, Robert THOMAS

(qui rejoignent les membres déjà en place : Claire BEN AMEUR, Fabienne HAMENTIEN, Ludovic MALGRAS, Anne-Claire BOURGON, Fabien BESANCON).

 

Membres du Collège Solidaire : le CA approuve la nomination de Véronique PERRIN, Hélène VINCENT, Fabien BESANCON.

 

Cotisation

 

Sur proposition du précédent CA et approbation de l’assemblée, la cotisation d’adhésion à l’AMAP reste fixée à 10€/an/famille.

 

La parole aux producteurs

 

Légumes : les maraîchers remercient les adhérents pour leur soutien moral et financier concernant l’exploitation et la construction de leur maison. Ils proposent qu’un marché soit organisé en 2015 pour faire connaitre l’AMAP.

 

Poulets : Anne vient de créer l’entreprise. Elle remercie l’AMAP pour le soutien apporté et évoque l’importance à ses yeux du lien direct entre producteur et consommateurs. Entre les AMAP de Lunéville, Virecourt, Champenoux et Nancy, ce sont actuellement 70 poulets par mois de livrés. Le projet 2015 est la mise en place d’une tuerie familiale sur le lieu de la production, ce qui évitera d’être dépendant d’un abattoir extérieur.

 

Pommes de terre : les producteurs proposent 3 variétés, avec des prix identiques à 2014.

 

Fruits : Karine évoque une année difficile en 2014 avec notamment d’importantes charges de travail sur une période où elle a connu également des soucis de santé. Pour 2015, elle prépare un contrat sans fruits rouges.

 

Porc : Pour Sonia, l’année se termine bien, avec un trophée de l’économie solidaire du Conseil Général « Initiative et environnement » ainsi qu’un prix régional des Femmes en Agriculture. L’été a été difficile, avec un virus de la grippe chez les porcs ainsi qu’un risque de brucellose écarté chez les reproducteurs. Le projet de passage en production bio avance doucement. Une fête sur l’exploitation pourrait être organisée au printemps 2015.

 

Miel : Robert travaille avec 2 personnes pour 400 ruches. L’année 2014 n’a pas été terrible au niveau météo et consécutivement au niveau production. La mielerie est en cours d’agrandissement (de 25m² à 70m²).

 

Œufs et viande bovine : Pas de projets particulier pour 2015. Anne-Claire évoque un risque financier en 2015 lié au prix de lait en baisse (quotas laitiers PAC supprimés en 2015).

 

 

Groupement d’achat

 

Projet en cours !

 

 

Invités à l’AG

 

Asperges : Michel GRAVIER (SCEA des Bordes à Haudonville) présente sa production. Culture de 20 ares. 500kg/an dont 90 kg livrés en vente directe en 2014 (hors contrat) à certains adhérents de notre AMAP. 2013 et 2014 ont été des « petites années ». 40 ares ont été replantés cette année pour une production à venir en 2017. Si l’exploitation céréalière depuis 15 ans se fait avec des traitements, les producteurs ne font pas de rotation pour les asperges, ce qui limite fortement le risque : la production n’est pas bio mais néanmoins naturelle. Cependant, il n’est pas à exclure prochainement des utilisations de traitements chimiques du fait d’un problème d’insecte qui s’installe. En outre, le travail est difficile du fait du désherbage : problème de temps et de main d’œuvre.

 

Ecole Montessori : Claire évoque son projet d’en créer une localement et recherche des soutiens (bénévole, matériels, local…).

 

Produits phytothérapiques et aromathérapiques : Elen présente sa gamme bio.

Retour à la liste des articles

PrécédentArticle précédentArticle suivant Suivant